Musique
dans les Camps de Concentration
et les Camps d'Extermination

 

Retour Copyright © 1999-2014
Claude Torres
Montpellier
France

 


Camp de Bergen-Belsen

 

Jósef Zvi Pinkhof
(26 avril 1906, Amsterdam, Pays-Bas - 7 janvier 1945, Bergen-Belsen)
Hebrew Songs from Bergen-Belsen
Robert Emanuel Heilbut
(2 Février 1919 - 22 Avril 1945)
Lecho Adonoi, male choir
Wajhie, male choir
Scharchoret, male choir
Gadlu, male choir & male singer
Shabath hamalkah, male choir & 2 recorders
Parpar, male choir & 2 recorders
Lyrics by Hayyim Nahman Bialik
Bergen-Belsen Muziekboekje
(instr. reconstruction by F. Lotoro)

Choir of the University of Foggia
Nicola Marasco (cond.)
Paolo Candido, male voice

KZ Musik Vol. 6
Membran 231789

ISBN 978-3-86735-473-8

KZ Musik Vol. 14
Consorte Vocale Diapente, Roma
Lucio Ivaldi
Pasquale Rinaldi, flute I
Luigi Facchini, flute II
Giusepe Lentini, clarinet
Nicola Ferri, trumpet
Massimo Cianciaruso, soprano sax
Alessandro Inglese, alto sax
Luciano Pischetola, trombone
Umberto Cafagna, guitar I
Nando di Mondugno, guitar II
Choir of the University of Foggia, Nicola Marasco
KZ Musik Vol. 12 - 232529

 


Camp de Buchenwald

Orchestre de Buchenwald
Orchestre de Buchenwald

Jozef Kropinski
Choeur de Buchenwald
Choeur de Buchenwald
     
Fritz Löhner-Beda
Fritz Löhner-Beda

Orchestre de Buchenwald
Dessin de Boris Taslitzky
Hermann Leopoldi
Hermann Leopoldi
Das Buchenwald-Lied (1938)
Paroles : Fritz Löhner - Beda (Fritz Löwy)
(24 Juin 1883, Wildenschwert / Usti nad Orlici / CZ - 4 Décembre 1942, camp de Auschwitz-Monowitz)
Musique : Hermann Leopoldi  (Hersch Kohn)
(15 Août 1888, Vienne, Autriche - 28 Juin 1959)
 
Concert le Dimanche à Buchenwald par Pierre Mania
Concert le Dimanche à Buchenwald
par Pierre Mania
Quatuor Hewitt - Programme de concert à Buchenwald en 1944
Quatuor Hewitt
Programme de concert à Buchenwald en 1944
Maurice Hewitt par Leon Delarbre (Buchenwald 1944)
Maurice Hewitt (1884-1971)
par Leon Delarbre (Buchenwald 1944)

«Une intuition m'avait travaillé, depuis la séance de jazz à Eisenach, lors d'une autre aube quelques mois plus tôt. Cette musique, ces solos désolés ou chatoyants de trompette et de saxo, ces batteries sourdes ou toniques comme les battements d'un sang vivace, étaient paradoxalement au centre de l'univers que je voulais décrire: du livre que je voulais écrire. La musique en serait la matière nourricière: sa matrice, sa structure formelle imaginaire. Je construirais le texte comme un morceau de musique, pourquoi pas? Il baignerait dans l'ambiance de toutes les musiques de cette expérience, pas seulement celle de jazz. La musique des chansons de Zarah Leander que les S.S. diffusaient sur le circuit des haut-parleurs du camp, à toute occasion. La musique entraînante et martiale que l'orchestre de Buchenwald jouait matin et soir, la place d'appel, au départ et au retour des kommandos de travail. Et puis la musique clandestine par laquelle notre univers se rattachait à celui de la liberté: musique classique jouée certains soirs dans un sous-sol du magasin central, l'Effektenkammer, par un quatuor à cordes réuni autour de Maurice Hewitt, musique de jazz de l'ensemble créé par Jiří Žák.»
Jorge Semprun, L'Écriture ou la vie. Éditions Gallimard. Paris, 1994

Kazimierz Tymiński
Extraits du Journal de Buchenwald

 

Hermann Leopoldi
Boris Eder
KOS Records 0529110001
Ernst Busch
Es Brennt
Aurora 6
Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
Six Concerts en Sextuor (1741)
Rec. in Paris in 1952
Les Indes Galantes, Ballet Héroïques (1735) Rec. in Paris 1942
Cascavelle VEL 3092
Irène Joachim (soprano)
Camille Maurane (baritone)
Raymond Malvasio (tenor)
La Chorale Yvonne Gouverné
L’Ensemble Orchestral Hewitt
Maurice Hewitt
Il fonde son orchestre en 1941. En novembre 1943, il est arrêté pour faits de résistance et déporté à Buchenwald où il participe à de nombreux concerts.
Weimar "Zeitreisen in Musik"
O du mein Buchenwald
Alex Kulisiewicz
Deutsche Grammophon 445081-2
(2 CDs)
1999
       
Jozef Kropinski
(28.12.1913, Berlin - 8.10.1970, Breslau)
3 Songs pour Baryton et Piano
Zlota jesien (Auschwitz, 4.2.1942)
Piesn wspomnienia
  Prozno!

Angelo de Leonardis, Baryton
Francesco Lotoro, piano

Oeuvres pour piano
Bez titułu
Poem (after Poem Z. Fibich’s 5th Symphony)
Tęsknota

Oeuvres pour violon & piano
Pieśń bez słów, violin & piano
Dlaczego?, violin & piano

Laura Aprile, violon
Franceso Lotoro, piano

8 Klavierstücke, piano
3 Tangos, piano
Wesola trojka (3 Mazurkas), piano
(instr. reconstruction by F. Lotoro)

Francesco Lotoro, piano

KZ Musik Vol. 1
Musikstrasse MC 2123
KZ Musik Vol. 1
Membran 231694
ISBN 978-3-86735-468-4
KZ Musik Vol. 6
Membran 231789

ISBN 978-3-86735-473-8
 
KZ Musik Vol. 8 - 232525
       
Lieder (9) pour baryton et piano
Pièces (8) pour quatuor à cordes

Angelo de Leonardis, baritone
Francesco Lotoro, piano
Laura Aprile, violin I
Claudio Rotundi, violin II
Giuseppe Rutigliano, viola
Daniele Miatto, cello
KZ Musik Vol. 9 - 232526

Lieder (2) pour baryton et quatuor à cordes
Lieder (9) pour baryton et piano
Noche de Plegaria, piano
(instr. reconstruction by F. Lotoro)

Angelo de Leonardis, baritone
Francesco Lotoro, piano
Laura Aprile, violin I
Claudio Rotundi, violin II
Giuseppe Rutigliano, viola
Daniele Miatto, cello
KZ Musik Vol. 11 - 232528

Pange lingua, mixed choir

Choir of the University of Foggia
Nicola Marasco
KZ Musik Vol. 12 - 232529

Holocaust Cantata
Songs from the Camps
Musiques de Jozef Kropinski
Poèmes de Zofia Karpinska
Master Chorale of Washington Chamber Singers
Donald McCullough, Music Director
ALBANY 352
(1998)

 

       
     
Zal Tango
For male singer & orchestra

Paolo Candido
Orchestra Musica Concentrationaria
Francesco Lotoro
KZ Musik Vol. 16

     
       
       
Kazimierz Tymiński
Oeuvres pour voix et orchestre de chambre
Kojne
Kolysanka dla Basi
KZ Musik Vol.
     

 


Paul Morgan
(Georg Paul Morgenstern)


1er janvier 1886, Vienne - 10 décembre 1938, Buchenwald
Acteur, Chanteur de Cabaret

     
Eine Stimme Kehrt Zurück
Preiser PR90155
     

 


Petr Eben


22 janvier 1929, Žamberk, (Pardubice, Bohême) - 24 octobre 2007 (78 ans), Prague
Compositeur, Pianiste, Organiste tchèque
Chevalier de l'Ordre français des Arts et Lettres (1991)
Médaille du Mérite du président Havel (2002)

Petr Eben passe son enfance dans le sud de la Bohême (Český Krumlov), où il apprend dès l'âge de 6 ans le piano, puis à 9 ans, il commence à étudier l'orgue.
Bien qu'élevé dans la foi catholique, son ascendance juive par son père lui vaut d'être la cible des persécutions nazies. (il est écarté de l'école)
Il est déporté et interné, à l'âge de 14 ans seulement, dans le camp de Buchenwald. (1943-1945)
À la fin de la guerre, il reprend ses études musicales, (violoncelle, orgue et piano). Il remporte de nombreux concours de jeunes talents, et en 1948, entre à l'Académie de Musique de Prague.
Il y obtient ses diplômes en piano et en composition, et achève son cursus en 1954.

Job
Organ Music, Vol. 1

Halgeir Schiager, orgue
Hyperion CDA67194
2000
Piano Trio
The Florestan Trio
Hyperion CDA67730
Décembre 2008
Henry Wood Hall, London, United Kingdom
2010
Risonanza for Harp Solo (1986)
Kateřina Englichová, harpe
Vilém Veverka, hautbois
Ivo Kahánek, piano
Supraphon SU3993
 
Chamber Music for Oboe
Toccata TOCC0195

2013
       
     
Suita Balladica for cello & piano (1955)
Works for Cello & Piano
Supraphon 3947

Tomás Jamník (Cello)
Ivo Kahánek (Piano)
2008
Elegia (Mvt. 3), est une lamentation dédiée aux victimes de la guerre.
     

 


Camp de Dachau

Herbert Zipper Choeur de Dachau Marcel Rubin
Choeur Tchécoslovaque du Camp de Dachau (1942)
Dessin de Vladimir Matejka©
"Publié dans Kopf hoch, Kamerad!
Künstlerische Dokumente aus faschistischen Konzentrationslagern
, ed.
Deutsche Akademie der Künste zu Berlin, 2d ed. (Berlin, 1966), ill. 21."

Dachau-Lied (1938)
Paroles : Jura Soyfer (8 Décembre 1912, Charkow (Charkív), Ukraine - 1939, Camp de Buchenwald)
Musique 1 : Herbert Zipper (24 Avril 1904,Vienne, Autriche -21 Avril 1997, Santa Monica, Californie)
Musique 2 : Marcel Rubin (7 Juillet 1905, Vienne, Autriche - 12 Mai 1995, Vienne, Autriche)

Au printemps 1938, Herbert Zipper est arrêté par la police Autrichienne. Remis entre les mains des SS, il est déporté au camp de Dachau près de Munich. Il y crée avec des détenus musiciens de la  Philharmonie de Munich, un petit orchestre clandestin. Avec du bois et du métal récupéré, ils arrivent à fabrique 11 instruments de fortune. L'orchestre joue pour les autres prisonniers les dimanches après-midi. Il comptera jusqu'a 65 musiciens mais ne sera jamais découvert. Avec Jura Soyfer ils composent "Dachau Lied". En septembre 1938, ils sont transférés à Buchenwald. Soyfer y meurt du typhus.
Il y aura aussi un orchestre de femmes.


Dachau Song
The twentieth century odyssey of Herbert Zipper
Paul F. Cummins
Peter Lang Publishing (1992)
ISBN : 978-0820417295

Herbert Zipper
Erlebnisse (Experiences Of My Life)
Fantasia für Streichquartett
ORF 2009020
Artis Quartett Wien

Peter Schuhmayer, Violon
Johannes Meissl, Violon
Herbert Kefer, Alto
Othmar Müller, Violoncelle

 

"...weil auch DU ein Arbeiter bist!"
Angelika Sacher (Soprano)
Klaus Bergmaier (Piano)
Arbeiter Lieder
 Avril 2006
 Memento
Singkreis Mauthausen Choir
Sound Design Austria SD 10179
Entartete Musik
Eine Tondokumentation

Erich-Weinert-Ensembles
Pool Musikproduktion 65023 (4 CDs)
Pool 57265022 (4 LPs)
(1998)
Geschichte in Liedern
Deutschland im 20. Jahrhundert

Raabe 1997

  

Stanisław Masło
Ciągle widzę cię (Immer seh’ ich dich)
1943
Texte: Stanisław Masło, Musique: Lied trad
Angelo de Leonardis, baritone
Francesco Lotoro, piano
KZ Musik Vol. 9 - 232526
(cf. O bittre Zeit - Lagerlieder 1933-1945)

 


Gregor Schwake
(Père Gregor, Bénédictin de l'abbaye de Gerleve, Coesfeld / Westphalie)
15.4.1892, Emmerich - 13.6.1967, Abbaye de Gerleve, Coesfeld)
Interné à Dachau du 2 Janvier 1944 au 10 Avril 1945, il est responsable de la chorale.

Dachauer Messe pour choeur d'hommes, quatuor de cuivres et orgue
Regina Pacis, Hymnus Dachoviensis pour choeur d'hommes et orgue
Motette Da pacem pour choeur d'hommes

Dachau Messe pour choeur, fanfare et orgue
Choeur Ettenkirchen
Quatuor à vents, Orgue, 2 ténors, Basse
Missa antiphonaria, F major
Kyrie, Gloria, Benedictus, Sanctus, Agnus Dei
Composée et chantée en secret dans le Bloc des Prêtres
le 24 Septembre 1944




Fritz Grünbaum



7 Avril 1880, Brünn (Brno, Rep. Tchèque) - 14 Janvier 1941, KZ Dachau
Déporté à Dachau le 24.05.1938 puis à Buchenwald
Retour à Dachau le 14.01.1940

Grüß mich Gott!
Fritz Grünbaum. Eine Biografie 1880-1941

Christoph Wagner-Trenkwitz, Marie-Therese Arnbom
Brandstätter Verlag, 2005
ISBN: 3-85498-393-X

Fritz Grünbaum
Das Cabaret ist mein Ruin
Mnemosyne VS 2005
ISBN 3-93401-223-X
Vierweiberei
Erotische Gedichte von Fritz Grünbaum
Preiser Records
Altmeister des Humors
Preiser Records
ISBN: 3-902027-21-5
 
Grüß mich Gott
Christoph Wagner-Trenkwitz
Preiser PR90488




Camp de Dora-Mittelbau
(Nordhausen, à l'origine camp annexe de Buchenwald)

Camp de Dora-Mittelbau


Georges Effrosse, violoniste de Jazz
Georges Effrosse au restaurant du Carlton d’Amsterdam en 1935 avec l'orchestre de Ray Binder
jouant, à gauche, du violon et à droite du saxophone ténor (assis au 1er rang à gauche de l'image)
En 1942, il joue à Paris dans l'orchestre du guitariste gitan Sarane Ferret. Deux ans plus tard, il est assassiné dans le camp de concentration de Dora-Mittelbau.

Sarane Ferret devant des officiers allemands et des collaborateurs en 1941
Sarane Ferret et le Quintette de Paris
George Effrosse, violon / Etienne "Sarane" Ferret - Jean "Matelo" Ferret - Jean "Nenene" Maille, guitare / Lucien Simoens, basse

Sarane Ferret
Jazz Gitan
LP CBS 26924 (1942)
Sarane Ferret et le Quintette de Paris Les Freres Ferret (Baro, Sarane, Matelo)
Les Gitans de Paris 1938-1956
Fremeaux & Associés FA5247
CD ILD 642271 EP RCA F 75 025
Royal Blue (S. Ferret) 3’09 (KI-9309-1 Odeon 281.512)
Surprise-Party (S. Ferret) 3’00 (KI-9310-1 Odeon 281.512)
Daphné (D. Reinhardt) 2’35 (KI-9311-1 Odeon 281.513)
Hungaria (D. Reinhardt) 2’52 (KI-9312-1 Odeon 281.513)
Paris, probablement 1942

Lucky (S. Ferret) 2’36 (KI-9442-1 Odeon 281.565)
Folies-Bergères (S. Ferret) 3’04 (KI-9443-1 Odeon 281.565)
Studio 28 (S. Ferret) 2’49 (KI-9444-1 Odeon 281.566)
Sex-Appeal (S. Ferret) 3’03 (KI-9445-1 Odeon 281.566)
Paris, 19 octobre 1942

 


Jean Maupoint (à gauche) fait du câblage électrique.

Jean Maupoint, chansonnier
Né à Luçon, Vendée, le 24 septembre 1907, il est décédé à Clermont-Ferrand le 21 août 1945 peu de temps après libéré.
 Il a été arrêté comme résistant et interné à Compiègne-Royallieu en 1943.
Il est déporté à Mauthausen (Kommando de Wiener Neustadt), Buchenwald et finalement à Dora (Kommando de Bünemann).
Il a été décoré de la médaille de la Résistance, par le Colonel Gaspard, quelques jours avant sa mort.

A Dora, il écrit quelques chansons dont

Dora, Dora
Est-ce un chien ?
Est-ce un chat ?
Est-ce un nom de fleur ?
Est-ce un nom de femme ;?
Quel plaisir on aura,
Quand on quittera Dora ?

 D'autres chansons y ont été écrites par Gustave Leroy qui relate sa collaboration avec Jean Maupoint pendant leur détention.
Ils seront rapatriés malades vers la France en mai 1945

 


Les camps d’Emsland
 

Les camps d’Emsland ont été créés en 1933 aux abords de la frontière néerlandaise et ont une histoire méconnue de la population.
I, Börgermoor
II, Aschendorfermoor
III, Brual-Rhede
IV, Walchum
V, Neusustrum
VI, Oberlangen
VII, Esterwegen
VIII, Wesuwe
IX, Versen
X, Fullen
XI, Groß-Hesepe
XII, Dalum
XIII, Wietmarschen
XIV, Bathorn (devient le Stalag VIC)
XV, Alexisdorf
Les camp d’Esterwegen et de Börgermmor sont les plus connus des 15 camps dont les fonctions ont varié au cours des années :

  • camps de concentration de 1933 à 1936

  • camps de prisonniers de 1934 à 1945

  • camps de prisonniers militaires et de guerre de 1939 à 1945

  • camps satellites du camp de concentration de Neuengamme de 1944 à 1945

Il y avait également un réseau de camps satellites au camp d’Emsland dans le nord de l’Allemagne et qui s’étendait aux territoires occupés à l’ouest en France et au nord en Norvège. En tout, 80 000 détenus de camps de concentration et de prisonniers et entre 100 000 et 180 000 prisonniers de guerre furent incarcérés dans ce camp. Parmi eux, 38 000 y trouvèrent la mort, dont 35 000 prisonniers de guerre soviétiques.

     
Esterwegen Borgermoor Neusustrum
Esterwegen Börgermoor Neusustrum

 

Camp de Börgermoor


Die Moorsoldaten (1933)
Paroles de Hans Esser et Wolfgang Langhoff (6 Octobre 1901, Berlin, 25 Août 1966)
Musique de Rudi Goguel (1908, Strasbourg - 29 octobre 1976) d'après Hanns Eisler

 

Figure Humaine
Ensemble Vocal Français / Didier Bolay
Studio S.M. 369724 / SKARBO D SK 2980
Studio S.M. 369723
Das Lied der Moorsoldaten
1933-2000
Dokumentations und Informationszentrum [DIZ]

"Weiß ich, was ein Mensch ist?"
Lieder gegen das Vergessen

Musikprojekt des Dokumentations und lnformationszentrums (DIZ) Emslandlager und der
Gruppe ARGUS, Bremen
Jump-Up NOL-0072
     
Paul Robeson
Lawrence Brown, Piano
Songs of Free Men
SONY MHK 63223
Songs of Free Men
Pearl 9264
Songs of Struggle
Regis Records RRC1229
       
   
Esterwegen 1933-34
VEB Friedrich Hofmeister Musikverlag, Leipzig

Was uns auch begegnet hier
For male choir & brass orchestra
After Arbeitsmann, du lebst in Not

Wo das Lager steht
For male choir & accordion
After Wo die Ostseewellen trecken an den Strand

KZ Musik Vol. 16
La Sonora Alternanza Choir, Fasano
Angelo de Leonardis
Orchestra Musica Concentrationaria
Francesco Lotoro

Aschendorfermoor

Den Spaten geschultert
For male choir & brass orchestra

KZ Musik Vol. 16
La Sonora Alternanza Choir, Fasano
Angelo de Leonardis
Orchestra Musica Concentrationaria
Francesco Lotoro

   

 

Camps de Fullen et Gross-Hesepe

Pietro Feletti
5 janvier 1891 à Comacchio (Province de Ferrara, Region d'Emilie-Romagne)
1er novembre 1986 à Ferrara
Interné à Czestochowa, Fullen et Gross-Hesepe
Il organise une chapelle avec un harmonium dans une cellule de Fullen.
Il a également constitué un orchestre de musiciens.
8 pezzi per il Libro di Fullen (Fullen et Gross-Hesepe)
pour un livre "Fullen, Il Campo della morte",
finalement publié en 1946 à Bergame
Éditions de L'Istituto italiano d'arti grafiche

 


Camp de Mauthausen-Gusen (Autriche)

Exécution de Hans Bonarewitz à MauthausenExecution de  Hans Bonarewitz à Mauthausen
Exécution de Hans Bonarewitz à Mauthausen

Musiciens au Camp de concentration de MauthausenWilhelm HeckmannDessins de Musiciens à Mauthausen
1. Musiciens au Camp de concentration de Mauthausen
Wilhelm Heckmann (le plus petit), joue de l'accordéon, 30 Juillet 1942
2. Wilhelm Heckmann (26 Juin 1897, Wellinghofen , Allemagne - 10 Mars 1995, Wuppertal , Allemagne )
De 1937 à 1945 il a été emprisonné dans les camps de concentration nazis de Dachau et Mauthausen.
Heckmann a contribué à la fondation d'un orchestre de prisonniers à Mauthausen.
3. Dessin de Musiciens à Mauthausen (ORT)

Kurt Lettner
Music Between Life and Death
Music in the concentration camp Mauthausen
1939 - 1945
 
Cantate pour Mauthausen
Peuple des déportés
(G.Boussion – T.Dechaume – J.J. Roux)
Le Chœur d’Hommes d’Anjou
Libertés
Le chant d'espoir des bagnards de Mauthausen
Jean Cayrol et Rémy Gillis
(Mars 1944)
Classes d'instruments du CNR d'Angers
Le Chœur d’Hommes d’Anjou
Petite Barque
Night Song
A Story of Sacrifice
 Tricia Goyer
Moody Publishers (2004)
ISBN: 0802415555
       
In 1942, at KZ Gusen Concentration Camp, Grajzan (Jasio) Guszinsky composed "Marsz b. Wiezniow Politycznych" (The March of the Political Prisoners) and "Golgotha" (a prison song) to the words of his comrad Konstanty Cwierk (21/11/1895, Sosnowiec - 20/08/1944)

Furthermore he composed the music for the following known pieces:

  • Pchla (a Humoristic Song, 1943, text by Klemens Lebensart)
  • Mazur obozowy (a Concentration Camp Dance 1944, text by Klemens Lebensart)
  • W bratnim szeregu (March)
  • Juz przebrzmial grom (1943, text by Konstanty Cwierk)
  • Wspommiemie o Wolmsa (1943, text by Klemens Lebensart)
  • Gdy nad Gusen (1943, text by Zdrislaw Wroblewski)
Pieśni obozowe - Mauthausen-Gusen
Marian Sawa (orgue)
Chór Męski Teatru Wielkiego w Warszawie (voc)
Veriton SXV-720
Tadeusz Faliszewski (1893-1961)
Déporté au Camp de Mauthausen
Warner Music Poland 171560 (2 CDs)
2008

 

Karel Hašler
31 Octobre 1879, Prague, Republique Tchèque
22 Décembre 1941, Camp de Concentration de Mauthausen, Autriche
Compositeur, acteur du Théâtre national, scénariste et producteur <

 

Deyl Rudolf
Písničkář Karel Hašler
XYZ, 2007
ISBN: 978-8-08702-184-2
  Karel Tušek
Karel Hasler, 1879-1941
Rozmluvy, 1992
ISBN: 8-08533-611-1

 

Kam pak na nas, bolsevici!
Radioservis FR0089-2
2004
Gala Concert Celebrating 125th Anniversary of the Birth of Karel Hasler
Universal 986919-5
(Patrola 2 CDs)
2004
Až já půjdu do nebe
Radioservis FR0152-2
Viktor Preiss
Prazsky pisnickar
Multisonic 310408-2
1997
Soundtrack from TV serial about Karel Hasler
       

 

Oskar Siebert
"Guitariste et violoniste Tsigane" Juif.
La musique le dispensera de  travailler dans les carrières et lui sauvera la vie

Ich spielte um mein Leben
J'ai joué avec ma vie
Du groupe de musique clandestin de Mauthausen à l'orchestre de danse berlinois
Édité et avec un CD de Constance Jaiser et Jacob David Pampuch
Avec l'aide de Dirk Geldmacher

 


Camp de Neuengamme

L'orchestre de Neuengamme joue pour une pendaison
Camp situé sur l'Elbe près de Hambourg
(Env. 106000 victimes assassinées)

Neuengammer Lagerlied
Texte: Alf Dortmann (1942)
Musique: Adaptée d'un chant de soldat de 1870 "Fern bei Sedan" (“Loin à Sedan")


L'Aventure du "Cap Arcona"
Documentaire et Livre

Ernest Huss, dit "John William"
Serge Bilé
Noirs dans les Camps nazis
Serpent A Plumes, 2005
ISBN: 2-26805-301-6
 

Disques DOM
Ernest Huss, dit "John William"

Né à Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire. Arrêté par la Gestapo, il est incarcéré à la prison de Moulins. Le 21 mai 1944, il est déporté vers le camp de concentration de Neuengamme. Il est libéré en avril 1945. Il deviendra le grand chanteur que l'on connait qui aura fait ses débuts en prison.

 

Erwin Geschonneck, acteur
27 Décembre 1906 à Bartenstein / Ostpreußen
12 Mars 2008, Berlin

Déporté à Sachsenhausen où il chante des chansons de Kurt Weill, puis à Dachau et Neuengamme.
Rescapé du naufrage du navire "Cap Arcona"
 
Francis Akos
1922, Budapest, Hongrie

En 1942, Francis Akos (Ferencz Akos Weinman) a passé deux ans dans un camp de travail forcé sur le Front-Est puis, lors de son retour à Budapest,  exécuta une marche forcée vers Vienne. Après l'occupation de la Hongrie par les Allemands en mars 1944, Francis Akos a été déporté au camp de concentration de Neuengamme, près de Hamburg. Un gardien allemand lui fournit un violon et Francis Akos joua pour divertir ses geôliers, ce qui le sauva du transport vers Auschwitz. Alors que les forces alliées avançaient, les prisonniers de Neuengamme furent  transportés en train vers Lübeck et transférés sur le navire "Cap Arcona." Le bateau fut bombardé par les alliés au début de mai 1945. Francis Akos fut sauvé et transféré vers la ville allemande de Neustadt, et pris en charge par les troupes britanniques. En tant que musicien, il travailla pour le mess des officiers. De retour à Budapest en Septembre 1945 (ses parents furent sauvés par Raoul Wallenberg), il émigra finalement vers les U.S.A.

 

Aus meiner Welt
Erwin Geschonneck spricht und singt
LITERA 8 65 286 (LP)

Accordéon: Norbert Lange
Violon: Otto Karl Beck
Fritz Kreisler : Schön Rosmarin
Londonderry Air
Francis Akos, Violon
Hans Altmann, Piano
Electrola EG 7998 (78rpm, 10")
Franz Drdla : Souvenir
Anton Dvorak / August Wilhelmi : Humoreske
Francis Akos, Violon
Hans Altmann, Piano
Electrola EG 7934 (78rpm, 10")
1953
Robert Schumann : Träumerei
Edward Grieg : Solveigs Lied
Francis Akos, Violon
Kammerorchester der Städtischen Oper, Berlin
Telefunken A-11187 (78rpm, 10")
ca.1951

 

Emil František Burian
Emil František Burian
(11.6.1904, Pilsen - 9.8.1959, Prague)
Il est arrêté en 1941 et déporté dans le camp de concentration de Theresienstadt, puis à Dachau et finalement à Neuengamme.
A sa libération il est embarqué sur le navire "Cap Arcona", qui sera bombardé par les alliés.
Il fera partie des survivants (avec Rudi Goguel) mais ses compositions, réalisées sur le bateau, sombrèrent.

Musique de Jazz 1932-1937
Radioservis CR0329-2-331
"Lied von der Kühle"
KZ Neuengamme, 1944
Chant Du Monde LDX 74552
"Lied von der Kühle"
Drachengold
Schwarzer Markt und Weiße Westen
(Marché noir et Ouest blanc)
Schlaglichter auf 1945 (Lumières sur 1945)
Písničky A Songy
Supraphon 1 13 1935

Czechoslovakia, 1977
       
Quatuor à cordes No.4 (1945)
Rosamunde Quartett, Munich
Andreas Reiner, violon
Simon Fordham, violon
Helmut Nicolai, alto
Anja Lechner, violoncelle
ECM New Series 1629 CD 457 067-2
Waltz (1937)
Czech Avantgarde 1918-1938
Steffen Schleiermacher, Piano
MDG 613 1158-2
Sonata Romantica for violin and piano
J. Peska, violon
J. H.. Tichy, piano
Czech Ultraphon G 14484-85 (78T)
Jirí Tomásek, violon
Josef Ruzicka, piano
LP Supraphon 1 11 2149 G
1977
Im Frühling op.14 (1933)
Bläserquinette
Berlin Philharmonic Wind Quintet
IPPNW CD 42
       
Quatuor à cordes N°3 Op.88 (1940)
II. Andante
III. Ben ritmico, tempo allegro
IV. Con sentimento, tempo a piacre
Kvarteto Města Prahy

Vojna
Lidova hra se zpěvy a tanci (1935)
Odvod
Soubor Divadla D34
Vlastimil Pinkas
Supraphon 1 119 3961

Nonet in Do
Children's Songs
Czech Nonet Ensemble
LP Panton 11 0370
Předehra Socialismu (Ouverture Socialiste)
Czech Philharmonic Orchestra
Vaclav Smetacek
LP Panton 11 0360 LP Panton 11 0566
 
       
 
Cocktailly (Nezval, 1926)
Valse lente / Chanson exotique / Tango
(Arr. Bart Visman)
Tien Jaar 1990-2000
Ebony Band Amsterdam
Werner Herbers
Suite Americaine (Americká Suita), op.15
(1926)
Channel Classics Records CCS 30611

Ebony Band Amsterdam
Werner Herbers
O dětech / About Children Op. 6 (3 chants, 1924)
Malá Předehra / Small Overture Op. 42
(1927)
Barbara Kozelj, mezzo soprano
 Ebony Band
 Werner Herbers, conductor
 Channel Classics CCS34813
 Muziekgebouw on the Ij Amsterdam
 16 Mai 2013
 

 


Camp de Travail et de Concentration de Płaszów


Płaszów est un quartier de Cracovie où fut établi en 1942 (au moment de la liquidation du Ghetto de la ville)
le camp de travail forcé de Kraków-Płaszów, transformé en 1944 en camp de concentration nazi,
dont les gardiens étaient des auxiliaires de la police ukrainienne (anciens prisonniers soviétiques survivants du camp de travail de Poniatowa)
formés dans le camp d'entraînement de Trawniki près de Lublin.
Płaszów était entouré d'une clôture de fils de fer barbelés électrifiés et divisé en plusieurs sections.
Une caserne pour le personnel allemand, des usines, des entrepôts, un camp pour les hommes, un camp pour les femmes
et un « camp de rééducation par le travail » pour les prisonniers polonais. (Juifs et polonais étaient séparés au sein du camp.)
A son apogée, le camp a compté plus de 20000 détenus. Des milliers ont été tués, pour la plupart fusillés.
A approche de l'armée soviétique à l'été 1944, les Allemands démantelèrent le camp et transférèrent les
prisonniers survivants vers d'autres camps de concentration et d'extermination en Allemagne et en Autriche.
Ils ordonnèrent que des fosses communes soient ouvertes et les corps exhumés et brûlés.
En janvier 1945, les derniers prisonniers de Płaszów furent envoyées à Auschwitz.


Leo (Leopold, Poldek) Rosner
26 juin 1918, Cracovie, Pologne - 10 octobre 2008, Caulfield, Victoria, Australie
Accordéoniste et pianiste

Né dans une famille de musiciens de 9 enfants, il est un artiste très connu en Pologne où il joue avec son père et ses frères.
Il tentent de fuir à Tyniece, petite ville rurale, mais sont arrêtés et enfermés dans le Ghetto de Cracovie. Fin 1942 la famille est transférée au Camp de Płaszów.
Il sont rejoints 2 mois plus tard par Helen, l'épouse de Leo (ils se sont mariés dans le Ghetto de Cracovie le 17 janvier1943).
Les deux frères, Leo et Hanry, doivent jouer pour Amon Goeth commandant du camp.

Henry Rosner (2 mars 1905, Cracovie, Pologne - 3 Décembre 1995, New York, USA), violoniste
On raconte qu'il a joué pour un officier SS prêt à se suicider, la mélodie hongroise
"Gloomy Sunday" ("Szomorú Vasárnap") composée en 1933 par Rezső Seress (né Rudi Spitzer)
Après avoir joué l'air 35 fois successivement, l'officier serait sorti sur le balcon et tiré une balle dans la tête.

 
Leo Rosner and his music
(LP, 33 1/3 rpm, 10 in., Australia, 1956)
A Jewish pot pourri
WG-LM-179
An international medley
WG-LM-180

Grâce à Oscar Schindler il sont employés à l'usine d'émaillage (Deutsche Emalwarenfabrik Oskar Schindler dite Emalia devenue annexe de Płaszów).
En 1944, les employés, sont transférés à l'usine d'armement de Brünnlitz en Tchécoslovaquie. (Brněnec en Moravie, camp attaché à Gross-Rosen)
A leur arrivée, leurs instruments de musique sont confisqués.
Helen est déportée à Auschwitz-Birkenau mais rapatriée à Brünnlitz avec 300 autres femmes, toujours grâce à Schindler.
Henry est déporté à Dachau et après sa libération a retrouvé sa femme et son violon à Munich en 1945
Le camp de Brünnlitz a été libéré par les troupes soviétiques le 9 mai 1945. Léo et son épouse émigrent en Australie via Paris en 1949.
Après la guerre, Henry Rosner est devenu un violoniste très connu dans les cafés et les restaurant de New York.
Leur histoire a été rapportée dans le livre de l'écrivain australien Thomas Keneally, dans son roman "Schindler's Ark" (1982),
adapté au cinéma par Steven Spielberg dans son film "Schindler's List".


Ce violon crée en 1890 par Guadagnini, maître luthier italien de Turin
a appartenu au célèbre violoniste Henry Rosner, un des survivants Juifs protégé par Oscar Schindler.
L'instrument a été récupéré par Schindler et rendu à Manci, l'épouse de Henry Rosner.
Il est maintenant la propriété de l'USHMM.


Oskar et Emilie Schindler
Oskar Schindler a reçu le titre de "Juste parmi les Nations" de Yad Vashem en 1962, pour avoir sauvé plus de 1200 Juifs au risque de sa vie.
Son épouse Emilie a reçu le même titre en 1993.



Camp de Ravensbrück

Gabriele Knapp : Musikerinnen erinnern an Ravensbrück
Germaine Tillion
(30 mai 1907 à Allegre, Haute-Loire - 19 avril 2008 à Saint-Mandé, Val-de-Marne)

Le Verfügbar aux Enfers
Une opérette à Ravensbrück
1944-45
Éditions de la Martinière (2005)
ISBN : 2-73243-281-4
Musiques sur des airs populaires des années '40.

 


Ludmila Peškařová (Née Kadlecova)
Sobotkovice prtès de Brünn, 4.2.1890 - Rajhrad, 22.6.1987

Study of music, worked as a music teacher since 1910. Moved to Rajhrad in 1912, marriage to Jan Peškař, teacher. After the setting up of the Protectorate of Bohemia and Moravia in March 1939, her husband joined the Czech resistance movement. He was arrested in Brünn 1942 and murdered following the assassination of Reinhard Heydrich. Ludmilla Peškařová arrested in May 1943 for high treason because she had put two small black banners into her window in commemoration of her husband. Her 14-year-old son was left alone. After a five-month imprisonment at Brünn, where she started to write songs, she was transferred to Ravensbrück in October 1943 (prisoner number 24 072). Together with her camp mates, she secretly sang patriotic songs and composed more than 100 poems and songs until her liberation. She wrote down part of her work in summer 1945, after her return home. After her liberation and return home she became active in the association of resistance fighters. She died in 1987 at the age of 97.

In 1942/43, there was a Polish choir with about thirty members, conducted by Jan Dunst of Gdańsk, which would meet every so often and participated several times in competition concerts, usually won by Czech academics. As the result of an order, probably in 1943, the choir was to be disbanded. The Polish repertoire included the following:

7 Songs from Ravensbrück  for female voice & piano

Moravo, Moravo
Vanocni ukolebavka v Ravensbrücku 1944
Nad Ravensbrückem aera hučí
Fisen o koncentratich
Ravensbrück, Ravensbrück
Kdybych mela aero
V nepracelske zemi v Ravensbrücku

5 Songs for female voice & piano

Černe vlajky
Modlitba za vlast
Hradčany krásné
Kdybych měla aero
Slunce vzchází a zapadá

Ludmila Peškařová Songs

Ravensbrück, Ravensbrück
Nad Ravensbrückem aera hučí
(Über Ravensbrück dröhnen die Flugzeuge)
Moravo, Moravo
Vanocni Ukolebavka v Ravensbrücku
Fisen o koncentratich
Kdybych mela aero
V nepracelske zemi v Ravensbrücku

Rosa Sorice, female voice
Francesco Lotoro, piano
Zusana Rasiova
Ensemble Neue Musik Bratislava

(Zuzana Rasiova, soprano
Monika Streitova, flûte
Maria Martonova-Kormanova et Ana Krsmanovic, accordéons
Andrea Mudronova, piano +
Guests – Enikö Ginzery, cimbalom, Ronald Sebesta, clarinet)
KZ Musik Vol. 1
Musikstrasse MC 2123
KZ Musik Vol. 1
Membran 231694
ISBN 978-3-86735-468-4
KZ Musik Vol. 6
Membran 231789

ISBN 978-3-86735-473-8
Kulturfeste im Land Brandenburg
CD1 : Musik für Ravensbrück
CD2 : Musik aus Ravensbrück
Ravensbrück, 20 Juillet 2003
       
   
Songs for Female choir
- Osudne Koleje Kaunicovy
- Pisen 14.Zari 1944 – K Duchu T.G.M
- Largo (after A. Dvořák’s 9th Symphony)
- Mene, Tekel, Fares
- Tisicih. sbor docasne mrtvych–neviditeln. zen Ravensbrückych
- Zalm vdov po narodnich zen mucednicich r.1945 v Ravensbrücku
Consort Vocale Diapente, Roma
Lucio Ivaldi

Songs for Female singer & piano
- Biblische Lieder (after Dvořák N.7)
- V tom Ravensbrücku
- Vánoční ukolébavku dětem v Ravensbrücku
- Wigilijna kołysanka z Ravensbrück (1st version)
- Wigilijna kołysanka z Ravensbrück (2nd version)
- Slunko, slunko
Anna Maria Stella Pansini, soprano
Francesco Lotoro, piano

   
KZ Musik Vol. 13 KZ Musik Vol. 15    

 

Jefrosinia Tkačova und Nadja Kalnitzkaja
Ravensbrück Songs
by Hetty Voûte et Gisela Söhnlein

Constanze Jaiser, Jacob David Pampuch
Europa im Kampf 1939–1944
Internationale Poesie aus dem Frauen im Konzentrationslager Ravensbrück

Facsimile book (2 volumes) and Audio CD 
Metropol Verlag: Berlin, 2005
ISBN: 3-936411-61-1 / 2
The Heart Has Reasons
Holocaust Rescuers And Their Stories of Courage
Mark Klempner
Pilgrim Press (2006)
ISBN: 0-82981-699-2
Ravensbrücklied
(Texte: Zinaida, Musique: Russian folk lied)
Rosa Sorice, female singer
Francesco Lotoro, piano
KZ Musik Vol. 7 - 232524
(cf. O bittre Zeit - Lagerlieder 1933-1945)

 

Eva Zimmerman - Busch

Eva Busch en 1939 Biographie
Und trotzdem
ISBN: 3-81351-242-8
Albrecht Knaus, München 1991
Eva et Ernst Busch en 1945

Née en 1909. Elle est la fille illégitime de Franz Beidler, le gendre de Wagner, et d'une cantatrice alors célèbre, Emmy Zimmerman-Burg. A Berlin elle rencontre son premier mari, le comédien Ernst Busch.
Lors de la prise du pouvoir par les Nazis, les époux doivent s'enfuir. Ils vont successivement en Hollande, en Belgique, en Suisse, à Londres, à New York puis finalement à Paris en 1937 où ils apprennent qu'ils sont déchus de la nationalité allemande. Lors de l'occupation de la France, ils décident de se séparer d'un commun accord. Lui part combattre les franquistes en Espagne, elle continuera à chanter à la radio, dans les grandes salles parisiennes, en tournée..., jusqu'à son arrestation par la gestapo en 1941. D'abord internée dans le camp Gurs, elle passe ensuite trois ans chez les «politiques» à Ravensbrück.
Libérée en 1945, elle retourne à Paris et reprend sa carrière internationale. Eva Busch décède à Munich, le 10 (21?) juillet 2001.

 
  Eva Busch und Ihre Lieder
Preiser PR90095
Eva Busch Zauberlied
EBM 5193
(Edition Berliner Musenkinder)

 

Eva Busch 1939-1940
Chansophone 137

 

Isa Vermehren
21 avril 1918, Lubeck - 16 Juillet 2009, Bonn
Chanteuse, Actrice puis Religieuse et Enseignante

Débute en 1933 au Cabaret "Katakombe" de Werner Finck sous le pseudonyme de Hanna Dose.
La famille est arrêtée pour des raisons politiques. Les parents et le frère de Isa sont déportés vers Sachsenhausen, alors qu'elle se retrouve à Ravensbrück en cellule d'isolement. Pour vaincre l'ennui, elle
prie et doit chanter pour les officiels nazis lors de concerts privés. A la fin de 1944, elle quitte son isolement et participe aux activités culturelle de camp en chantant en secret des chants politiques dont le célèbre "Die Gedanken sind frei" (La pensée est libre) soit pour des codétenues soit lors de concerts plus formels. Elle ne gardera pas un souvenir agréable de ces activités. Au début de 1945, elle est transférée à Buchenwald, puis à Dachau en avril, finalement libérée par les troupes américaines. Elle est amenée avec d'autres prisonniers allemands à Capri puis à Paris pour y être interrogée.
En juin, elle sera  enfin rapatriée vers Hambourg. Elle écrit ses mémoires en 1946, puis après des études universitaires, elle entre au couvent en 1951.

Isa Vermehren
Reise durch den letzten Akt
Ravensbrück, Buchenwald, Dachau
Eine Frau berichtet
Taschenbuch, 2005
    Matthias Wegner
Ein weites Herz
Die zwei Leben der Isa Vermehren
List, 2004

 

Ich bin nicht immer laut
Vom Kabarett ins Kloster
Der lange Weg der Isa Vermehren

Ein Porträt von Volker Kühn mit Isa Vermehren
Gelesen von Judy Winter, Zitate Volker Kühn
Duo Phon Records 07093
Isa Vermehren - Windstärke 12
Seemannslieder und Balladen
Berliner Musenkinder, 2002
Duo-Phon Records 05303

 


Camp de Sachsenhausen (Oranienburg)

Aleksander Kulisiewicz
Musik im Konzentrationslager Sachsenhausen
 Juliane Brauer

Metropol Verlag, Berlin
 ISBN : 978-3-94093-816-9
2009
Aleksander Kulisiewicz
Chant et Guitare
Sachsenhausen-Lied
Martin Rosenberg
alias Rosebery d'Arguto
Chef du choeur de Sachsenhausen
Mort à Auschwitz en 1943
Tsen Brider (Jüdischer Todessang)
     
Bohumír Cervinka accompagnait le chanteur Jan Vala, (un des plus ancien membre de la chorale du camp). Cet ensemble d'élite avait été formé par des musiciens arrêtés en novembre 1939, sous la direction de František Marusan.
En 1940, sur les ordres des SS, une second groupe musical a été formé, composé principalement de prisonniers polonais. De la musique instrumentale a également été jouée à Sachsenhausen, bien qu'elle ait été plus difficile à organiser que le choeur.
L'un des premiers ensembles était un quatuor à cordes, créé en 1941. Il se composait de trois musiciens tchèques - Bohumír Cervinka (violon), Karel Štancl (violon), Jan Skorpik (alto) et de l'allemand Eberhard Schmidt (violoncelle). Initialement les pièces musicales ont été arrangées par František Marusan, et plus tard, ils ont pu obtenir des partitions d'œuvres de Beethoven, Brahms, Schumann, Borodine, Grieg, et Dvořák.
En 1942, un orchestre symphonique a vu le jour, dirigé par un chef militaire, Peter Ada

Caricature of the Falkensee Camp Orchestra (Sachsenhausen Commando)
Conducted by Ludwik Zuk-Skarszewski, 1944

 

Lieder Aus Der Hölle
RBM 463 147
Songs From The Depths Of Hell
Folkways Records FSS/FW 37700
Chants de la déportation
Le Chant Du Monde LDX 74552
Neukölln, wie hast du dir verändert
Oriente Berlin Edition OBE CD800
       
Paul Schoenfield
Camp Songs (2001)

Song cycle for mezzo-soprano, baritone, clarinette, violon, cello & bass
Textes by Aleksander Kulisiewicz
1. Black Boehm
2. The Corpse Carrier's Tango
3. Heil, Sachsenhausen!
4. Mister C
5. Adolf's Farewell to the World
Erich Parce, baritone
Julie Mirel, mezzo-soprano
Laura DeLuca, clarinet
Mikhail Shmidt, violin
David Tonkonogui, cello
Jonathan Green, double bass
Paul Schoenfield, piano

Art from Ashes, Vol. 1
Innova Records 6578
Paul Schoenfield
Camp Songs (2001)

Song cycle for mezzo-soprano, baritone & piano
Textes by Aleksander Kulisiewicz
Angela Niederloh, mezzo-soprano
Erich Parce, baryton
Paul Schoenfield, piano
Naxos 8.559641
(American Classics, Music of Remembrance)
Aleksander Kulisiewicz
Pieśni obozowe
Polskie Nagrania Muza SX 1715
1979
Aleksander Kulisiewicz
Ballads and Broadsides
Songs from Sachsenhausen Concentration Camp

1940-1945
USHMM 9780896047136
       
 
...denn in uns zieht die Hoffnung mit Lieder,
gesungen im Konzentrationslager
Sachsenhausen
Wolfganz Szepansky & Emil Ackermann
Erich Frost
22.12.1900 Leipzig
30.10.1987 Lübeck
Stand Fast (Fest steht)
Sachsenhausen concentration camp, 1942
(Site de L'USHMM)
Auf, Jungens, Auf!
For male choir & brass orchestra
Anonym
Im Walde von Sachsenhausen
For male choir & brass orchestra
After a Russian popular Song
Wie lang'es auch noch dauern mag
For male choir & brass orchestra
After Ick wull, wi weern noch kleen, Jehann

KZ Musik Vol. 16
La Sonora Alternanza Choir, Fasano
Angelo de Leonardis
Orchestra Musica Concentrationaria
Francesco Lotoro

 

 


Paul O'Montis


La Déportation des homosexuels
Onze témoignages, Allemagne, 1933-1945
Lutz Van Dijk
H & O Editions (2000)
ISBN: 2845470177

Paragraph 175 est un film documentaire
réalisé par Rob Epstein et Jeffrey Friedman (2000)
Rupert Everett, narrateur
Texte du Code Pénal nazi considérant l'homosexualité masculine comme un crime
Paul O'Montis (Paul Wendel) est né à Budapest le 3 Avril 1894. Il devient une star du Cabaret de Hanovre puis, en 1924, de Berlin.
Dès1926, il participe à le Revue "Laterna Magica" de Friedrich Holländer. Il devient le spécialiste du "Nonsensschlager" par ses jeux de mots et ses ambiguïtés. Il enregistre pour les labels Odéon et  Grammophon avec les orchestres de Dajos Béla puis de Paul Godwin. La prise de pouvoir par les nazis en 1933, l'oblige à émigrer vers Vienne (Il est juif et homosexuel).  Lors de l'Anschluss, il fuit vers Prague où il est arrêté. Après une odyssée épuisante à travers l'Europe de l'Est, il arrive, en 1940, au camp de concentration de Sachsenhausen près de Berlin,  où il  porte l'infâme triangle rose. On présume qu'il a été soit contrait de se "suicider" par  pendaison par le brutal chef de bloc, soit assassiné dans la nuit du 17 Juillet 1940. Il se fait connaître par ses chansons telles que „ Zum fünf Uhr Tee bei der Frau Kraus“ et „Frau Meyer tanzt Tango“. Il a également écrit des textes sérieux comme "Ghetto" et le prémonitoire "Kaddish" .

Les homosexuels et l'Holocauste

 

Jewish Songs
My Yiddish Momme
Rhodium Classic Records
2012

Kaddish

Odeon O-2656 a/b
Ghetto
(Paroles et Musique : Ralph Erwin)
Kaddish
(Paroles : Kurt Robitschek, Musique : Otto Stransky)
       
Paul O' Montis
Ich bin verrückt nach Hilde!

Musant 002

Ghetto

Wir sind, wie wir sind!
Homosexualität auf Schallplatte
Teil I  - Aufnahmen 1900 bis 1936

BCD 16055 AS
Populäre Jüdische Künstler 
Musik & Entertainment 1903-1933 
Berlin, Hamburg, München

Trikont Doppel CD-0292
Ghetto
Jewish Songs: Traditionals (1911-1950)
Membran International 222235-311 (2 CDs)
Membran International 222047-2 (4 CDs)
Kaddish

 


Camp du Stutthof (Sztutowo)

Programme d'un concert  dans le Camp des Femmes du Stutthof, l'après-midi du 16 Janvier 1944.
Prennent part à ce "divertissement" , un annonceur, un accordéoniste, un chanteur et l'orchestre du camp.

Lubomir Szopiński (1913-1961) compose "Sen o Pokoju" (Rêve de prisonnier) sur un poème de Zdzislaw Karr-Jaworski (1909-1941)
Szopiński est transféré à Gusen mais lorsque le poème arrive à Sachsenhausen, la musique était perdue.
Alexander Kulisiewicz en composa une nouvelle en changeant le texte.

 


"Aktion Reinhard"
Belzec, Sobibor, Treblinka

"Aktion Erntefest"
Majdanek-Lublin
Camps de travail forcé de Poniatowa et de Trawniki

Camp de travail forcé de PoniatowaCamp de travail forcé de Trawniki

L’« Aktion Erntefest » - « Action fête de la moisson » est le nom de code de l’exécution en masse de tous les Juifs
dans les camps encore existant dans le district de Lublin, dernier acte de la fameuse « Aktion Reinhard ».
Elle a lieu début novembre 1943 et est personnellement ordonnée et planifiée par le Reichsführer SS Heinrich Himmler,
suite aux soulèvements dans le ghetto de Bialystok (août 1943) et dans les camps d'extermination de Treblinka (août 1943) et de Sobibor (octobre 1943).
Les Juifs internés dans le camp de Majdanek, dans les camps de travail du district de Lublin
(Trawniki, Poniatowa, Budzyn, Pulawy, Zamosc, Biala Podlaska) et dans les camps de la ville de Lublin sont  les derniers survivants
des ghettos liquidés de Varsovie, Bialystok, Lublin, Miedzyrzec Podlaski et Rejowiec,
ainsi que 600 Juifs slovaques, déportés en 1942 et quelques groupes plus petits de Juifs français et Hollandais sélectionnés à Sobibor.
Ils étaient regroupés au sein d’une seule entreprise, l’OSTI (Ostindustrie GmbH).
Le 22 octobre 1943, les entreprises de l’OSTI, le camp de travail de la rue Janowska à Lwow et le camp de Plaszow à Cracovie deviennent des annexe du KZ Lublin - Majdanek.

Yizhak Arad
Belzec, Sobibor, Treblinka
The Operation Reinhard Death Camps
http://www.death-camps.org/reinhard/arsongs.html
Halina Birenbaum
Poems before and within the Flood
© Ma'ariv Book Guild, 1990

Inclus des Poèmes de Pola Braun
Józef Marszałek
Majdanek
The Concentration Camp in Lublin
[translated by Lech Petrowicz]


 

Artur GoldArtur Gold Trio

Artur Gold (1897, Varsovie - 1943, Treblinka)
Musicien et compositeur, né à Varsovie de Michal and Helena Melodyst. Il étudie à Londres. En 1922 il crée, avec Jerzy Petersburski et son frère Henryk, un jazz-band qui devient très populaire. Il écrit de nombreux succès. En 1940 il est enfermé dans le ghetto de Varsovie, et en 1942 est déporté à Treblinka. Pendant son internement, il est forcé par les nazis de jouer dans le Casino allemand du camp. Il est également chargé de créer un petit orchestre dont les membres sont déguisés avec des costumes de clown. Ils jouent des valses et des tangos pour accompagner les victimes de leur wagon vers la mort. Il est assassiné en 1943.
Artur Gold Trio
Samuel Willenberg
Orkiestra / Orchestra, bronze 2000


Artur Gold - Jerzy Petersburski

"Fester Schritt"
Paroles: Walter Hirsch / Musique: Artur Gold)
Dans le film Shoah  Claude Lanzman

"Lager Zwei ist unser Leben, ay, ay, ay"
(Musique: Spiegel, Treblinka)

     

Alfred Tokayer
(Limoges, 1942)
 23 mars 1900, Köthen - Sobibor
A la déclaration de guerre de la France, il est interné comme
"étranger ennemi" au camp de Sourioux (Cher)
Après les camps de Beaune-la-Rolande et de Drancy, il déporté vers le camp d’extermination de Sobibor,  le 23 mars 1943.

Israel Bakon est né en 1910 à Hrzhanov (25 km de Cracovie et 15 km d'Auschwitz, dans l'Empire Austro-hongrois, aujourd'hui en Pologne). Son nom est l'acronyme de "Bnei Kadosh veNitbahim / Fils des Saints et des Martyrs."
Il a vécu à Londres, Berlin (Judisches Kulturbund), en Slovaquie, en Pologne où, en 1941, il déporté au ghetto de Tarnow. Début 1943, Israel Bakon, sa femme et leur fils sont assassinés dans le camp de concentration de Belzec.

Ernst Bachrich, pianiste, chef d'orchestre et compositeur
30.5. en 1892 à Vienne Autriche-Hongrie
Déporté 15.5. 1942 dans le camp de Izbica près de Lublin / Pologne (Camp d'attente de Belzec)
Assassiné le 11 juillet 1942 dans le camp de concentration Majdanek
Élève privé de Arnold Schönberg

 

Artur Gold
Gdzie twoje serce? (Where is your Heart), Tango
Odeon Stars Of Warsaw Orchestra
dir. Henryk Wars
1930, Varsovie
Odeon 02360-01
Artur Gold - Harrymann
Czarne oczy, Tango
1930, Varsovie
Syrena-Electro 19927
Artur Gold - Jerzy Petersburski
Pato, Tango
1929, Varsovie
Syrena-Electro 19909
Artur Gold - Jerzy Petersburski
Araca Corazon, Tango
1929, Varsovie
Syrena-Electro 19886
       
"Es Geht Alles Vorüber, Es Geht Alles Vorbei"
Musique de Fred Raymond
Lale Andersen
Lili Marleen
Documents 362919

Das Beste Von Lale Andersen
EMI 07243-8381275- 2-350
"Drei Lillien"
CD Japon
"Góralu, czy ci nie żal"
(The Higlander's complaint)
Ładysz Bernard
A to Polska właśnie / Pieśni ziemi naszej
(This is Poland / Songs of our Homeland)
Polskie Radio 8573 82446 2
Cantors in Yiddish
Israel Music 5047
Israel Bakon
(Mort à Belzec, 1943)
       
"Je Kunt Alles Ven Me Krijgen"
Jean du Bela [Simon Buytekant], chant
(3 Juillet 1903,Amsterdam - 4 Juin 1943, Sobibor)
Georges Bernand, piano
mtr. AM 477-2 Hilversum Decca
Panachord H1026 (78 rpm, 1938)
Joodse Amusementsartiesten
Draaien, altijd maar draaien!
Kleinkunstklassieken
Favorite FAV 1-95194
Thomas Pasatieri
Letter to Warsaw

for Chamber orchestra and soprano
Naxos 8.559219
Jane Eaglen, soprano
Mina Miller, piano
Music of Remembrance musicians
Poems by Pola Braun (1910-1943, Majdanek)
Two of the poems written in the Warsaw ghetto
Four poems written at the Majdanek concentration camp
"To Ostatnia Niedziela"
"Le dernier dimanche" connu dans les camps de la mort comme "The Death Tango"
Mieczysław Fogg (Mieczysław Fogiel)
Accord Song SA2739 (Polskie perły)
"Treblinka Song"
Vergessene Jidische Lieder
Forgotten Yiddish Songs
Raumer Records 12097
Karsten Troyke
       

 

 
Ernst Bachrich
Duo für Violine und Violoncello
Rare Chamber Music Vol. 1
Werke für Violine und Violoncello
Jansa Duo
Christine Rox, violine
Klaus Dieter Brandt, violoncello
Ars Produktion 38067 (Hybrid SACD)
2010
Alfred Tokayer (1900-1943)
Anima-Records 071200001

Janvier 2008
Belzec
Es geht alles vorüber, es geht alles vorbei
For 2 flutes, 2 accordions & 2 violins
after Fred Raymond & Max Wallner & Kurt Feltz
KZ Muzik Vol.16
Orchestre Musica Concentrationaria
Francesco Lotoro