Le Chant d'Espoir des Bagnards de Mauthausen
Mars 1944
Kommando de Gusen-Mauthausen
Jean Cayrol et Rémis Gillis

 

Car nous marchons ici, mes frères
Du même pas que les absents !

Quand nous tiendrons dans notre main,
Le premier morceau de pain blanc.

Quand je tiendrai dans mes deux mains
Ton premier visage d'enfant.

Quand nous verrons sur les chemins,
Passer la fille et la moisson !

Alors nous marcherons, mes frères
Du même pas que les vivants ! (Bis)

Quand nous aurons l'amour, le vin,
Et le tabac dans nos maisons.

Quand nous verrons sur la frontière,
Fleurir le premier liseron.

Quand nous serons sur la rivière,
Le premier pêcheur du printemps !

Alors nous marcherons, mes frères
Du même pas que les vivants ! (Bis)

Quand toute une vie prisonnière,
Pourra Ítre mise en chanson.

Quand nos vergers pleins de lumière,
Auront des fruits dans les saisons.

Quand nous mettrons dans nos prières,
Les maudits noms de nos prisons !

Alors nous marcherons, mes frères
Du même pas que les vivants ! (Bis)